La belle histoire : Les yeux grand fermés

737 affichages

Voici un article parue dans le Mag’Ville, un journal local de la communauté de commune de Saint-Marcellin. Un portrait de votre serviteur en première page.

Article


Musicien, informaticien, bricoleur, comportementaliste canin, le Saint-Marcellinois Manuel Faouen a de nombreuses cordes à son arc. Il a créé une web radio et propose des diffusions sonores dans l’obscurité, pour donner plus d’importance à l’écoute. Une “vision” différente, qui se veut porteuse d’espoir.

“Du fait que j’ai un sens en moins, je suis plus attentif aux autres sens. Je n’entends pas mieux, mais j’y prête davantage attention”, explique Manuel Faouen. Aveugle depuis son plus jeune âge à cause d’une maladie génétique, il se passionne très tôt pour la musique : claviers, piano, saxophone. Il compose bientôt ses propres morceaux, et les chante en concert. “Malgré mon stress, j’ai réussi à faire danser le public”, se réjouit-il.

Côté professionnel, Manuel Faouen a également plusieurs compétences, grâce à ses deux formations : développeur informatique, et comportementaliste canin. Tour à tour, il est chargé du développement d’une application informatique à l’IUT de Grenoble, puis de la mise en place du site web du Futuroscope de Poitiers, et de la création d’une application d’aide au déplacement pour les déficients visuels à la fac de Grenoble. Pas de poste fixe néanmoins. Il essaie de s’installer comme comportementaliste canin, mais cela ne lui rapporte pas assez pour payer les charges. Alors, il partage ses connaissances avec son entourage, et avec les visiteurs de son site, à titre gracieux.

En 2014, il s’installe à Saint-Marcellin. À la fois pour vivre dans une maison, et pour bénéficier d’une position stratégique, entre Grenoble et Valence. Malgré tout, il peine à trouver du travail. Mais il ne baisse pas les bras pour autant ! “Le handicap me ferme certaines portes, mais il m’en ouvre d’autres”, affirme-t-il, très positif.

Peu après son arrivée à Saint-Marcellin, il crée l’association Découvrez la vie réelle grâce au virtuel (DVRGV). Il capte des ambiances sonores, puis les diffuse sur le site de l’association, sur une appli mobile, et sur la web radio qu’il créée en 2017. “Je fais des reportages sonores, par exemple sur les coulisses du journal télévisé de France 3 Alpes, au marché de Saint-Marcellin, ou dans la jungle en Thaïlande. Le but est de faire prendre conscience qu’on peut apprendre autant par l’écoute que par la vue.” Il diffuse aussi ces reportages à un public plongé dans l’obscurité, par exemple au Mélilot Théâtre, à Saint-Marcellin. Ce qui suscite souvent un débat constructif.

Parmi ses multiples talents, Manuel est aussi bricoleur. Une activité qu’il partage sur son site, avec des podcasts sonores où il bricole en direct, donnant des astuces aux non-voyants et aux voyants. Il pratique de nombreux sports, comme l’escalade, le ski, le parapente, ou le saut à l’élastique. “J’ai testé plein de choses, et je n’ai pas fini. J’ai envie de vivre et de surmonter mes difficultés. Pour peut-être donner du courage et de l’espoir à d’autres…”

Exergues


“Le handicap me ferme certaines portes, mais il m’en ouvre d’autres”

“Je n’entends pas mieux, mais je prête davantage attention à ce sens”

Légendes


Après une enfance passée en Normandie, Manuel Faouen est désormais installé à Saint-Marcellin.

Dans un studio d’enregistrement aménagé dans son garage, il compose, joue de la musique et diffuse des reportages sonores sur sa web radio.

Après l’escalade, le parapente et le saut à l’élastique, il a encore envie de tester plein de choses : “On n’a qu’une vie !”

EN UNE PHRASE



  • Le métier qu’il rêvait de faire : Je voulais être conducteur de tram. Ce n’est pas possible, mais j’ai quand même pu en conduire un quelques instants pour réaliser un reportage sonore.

  • Une personne qu’il admire : Mon meilleur ami, Nicolas Braconnier, compositeur de musiques de films. C’est la première personne aveugle qui a dirigé un orchestre.
  • Sa devise : “Rêve de tes projets et vis tes rêves”.

  • Son parfum préféré : L’odeur de la terre mouillée en été, quand il vient de pleuvoir.

  • Un son qu’il adore : Le bruit des skis sur la neige, c’est juste génial ! Quand je skie, je m’arrête parfois pour écouter les gens qui passent en ski ou en snow.

  • L’un de ses projets : Je réfléchis à une sono-noiro-thérapie : plonger une personne dans l’obscurité, et l’amener à réfléchir sur elle en lui faisant écouter des sons agréables.

BIO EXPRESS



  • 2005 : Arrivée à Grenoble, après une jeunesse en Normandie, et premier travail, à l’IUT.

  • 2008 : emploi au Futuroscope de Poitiers.

  • 2014 : arrivée à Saint-Marcellin et création de l’association DVRGV.

  • 2017 : lancement de sa web radio, appelée DVRGV radio, et spectacle au Mélilot théâtre de Saint-Marcellin.

Corrections


Quelques petites erreurs subsistent dans cet article, je tenais quand-même à les corriger :

  • Il compose bientôt ses propres morceaux, et les chante en concert. “Malgré mon stress, j’ai réussi à faire danser le public : Quand on lit l’article, on a l’impression que c’est arrivé souvent, alors que j’ai donné un seul vrai concert. En effet, ce jour-là, j’ai réussi à faire danser le public.

  • mise en place du site web du Futuroscope : Non, j’ai effectivement travailler au sein du futuroscope, mais uniquement dans l’attraction « Les yeux grands Fermés ! Petite confusion, ce qui explique probablement le titre de l’article.

  • Nicolas Braconnier, C’est la première personne aveugle qui a dirigé un orchestre : A moitié vrai, c’est effectivement la première personne aveugle française qui a dirigé un orchestre.


Sinon, article bien écrit !!!
Un grand merci à Jeanne Palay, journaliste du Mag’Ville, extension du Dauphiné Libéré.

Téléchargement


Une pensée sur “La belle histoire : Les yeux grand fermés”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.